• « … Une exposition, certes, hétérogène, puisqu’elle montre le verre dans « tous ces états », mais agréable et didactique grâce au déroulé d’une scénographie très fluide, attentive à la transparence fragile de toutes ces œuvres, signée par l’agence bGcstudio, à savoir Giovanna Comana et Iva Berthon Gajsak. Un tour de force renversant. … »

    Elisabeth Vedrenne, Connaissance des Arts — Verre à vin renversant — 2019
  • «... La scénographie vaut elle à elle seule le détour… »

    Jean-Miche Pignol, Il était une fois le cinéma — Quand Fellini rêvait de Picasso — 2019
  • « … La scénographie remarquable et particulièrement réussie, mérite, d’ailleurs d’être souligné tant elle contribue à mettre en valeur ce prestigieux patrimoine de plus de 500 pièces rassemblées en un seul et même lieu pour la première fois. Une mise en scène magistrale que l’on doit à l’agence bGc studio, crée en 2009 par Giovanna Comana et Iva Berthon Gajsak, duo d’architectes aux compétences pluridisciplinaires qui aime mettre son savoir-faire au service des projets à vocation culturelle. … »

    Margaux Steinmyller, Milk magazine — Moderne Maharajah, un mécène des années 30 — 2019
  • Site de la Sociéte du Grand Paris — Rencontre avec Giovanna Comana, la scénographe de la Fabrique du métro — 2018
  • « … le Grand Palais présente dans une scénographie ébluissante, quelques pièces maîtresses de cette collection d’une richesse incommensurable… »

    Agathe Lautréamont, Beaux Arts Magazine — Splendeurs des joyaux de la collection Al Thani, au Grand Palais — 2017
  • « … Plongé dans la nuit noire, sous l’effet spectaculaire d’une pluie d’étoiles filantes, le Grand Palais, à Paris, fait rayonner les joyaux de l’âge d’or des cours indiennes : des parures aussi extravagantes que raffinés, signes de pouvoir et de protection… »

    Florence Evin, Le Monde — L’âge d’or des Moghols et des maharajahs — 2017
  • « … L’exposition est remarquablement mise en scène par bGc studio qui a transformé l’immense Salon d’Honneur en un univers digne des contes de Mille et une nuits »

    Capucine Juncker, Property of a Lady — Les diamants de la collection Al Thani au Grand Palais — 2017
  • « Immersive ! La scénographie oblige, on se laisse embarquer dans un dédale de photographies couleur ou happer par un diaporama XL, dernier opus de l’artiste, où défilent en noir et blanc les errance urbaines de Moryama, de Tokyo à Hongkong et de Huston à Los Angeles. Hypnotique. »

    Soline Delos, Elle — Daido Moryama : 3 raisons d’aller voir le maître de la photo nippone — 2016
  • « La scénographie, très dynamique, oblige à pénétrer dans l’univers urbain et théâtralisé des très grands formats aux couleurs mates et intenses. Accrochées comme des panneaux publicitaires à des hauts mâts de ciment, les photos, réalisées entre 2008 et 2015 fascinent par leur cadrage gros plan. »

    Sophie de Santis, Le Figaro — Daido Moryama, Tokyo magnétique — 2016
  • " 11. PICASSO.MANIA au Grand Palais, 2015 : Conçue par bGc studio, et avec le concours de la petite-fille de Pablo Picasso, l'exposition a proposé un parcours lumineux à travers l'œuvre de Picasso lui-même, et de 74 autres artistes contemporains inspirés par son travail."

    SEGD / Society for Environmental and Graphic Design — 20 projets de scénographies d'expositions les plus influents de ce siècle — 2016
  • « … Cette traversée des siècles est effectuée avec cinq cents pièces d’exception et de prestige sublimées par la somptueuse scénographie élaborée par Giovanna Comana et Iva Berthon Gajsak de l’agence bGc studio soutenu par la conception émérite de l’éclairage de Philippe Collet de Abraxas Concept… »

    Froggy’s Delight — Baccarat, la légende du cristal — 2014
  • « … Passionnante, foisonnante, imposante et truculente, elle bénéficie de surcroît d’une scénographie en majesté conçue par Iva Berthon Gajsak et Giovanna Comana, originale et excellente, à visée didactique tant dans la structuration intrinsèque des espaces que dans le rythme scandé par des cabinets de dessins regroupant œuvres graphiques… »

    Froggy’s Delight — Jordaens, la gloire d’Anvers — 2014
  • « … La sobriété de la scénographie, réalisé par l’agence bGc studio, permet d’accorder une grande place à l’accrochage des photos, tout en dégageant de nombreuses ouvertures sur l’extérieur, afin de créer un dialogue avec la mer et la ville... »

    Claudine Nougaret, Traits urbains — Moment marseillais — 2014
  • « … La scénographie remarquable et pédagogique avec cartes, plans, et cartels précis, révèle la grandeur de cette civilisation encore méconnue en France… »

    Cristina Marino et Florence Evin, Le Monde — Les Etrusques débarquent à Lens — 2013
  • « … Dans une scénographie raffinée sublimant le savoir-faire des artisans du cristal, on découvre un ensemble de quelque 500 pièces historiques, de la collection privé mais aussi d’emprunts au plus grands musées… »

    Anne-Charlotte de Langhe et Sophie de Santis, Figaroscope — Paris : il est temps de réserver, Baccarat, faste et démesure — 2013
  • « … Ce sont ainsi 39 figures en albâtre formant un cortège et comptant parmi les chefs-d’œuvre de la sculpture bourguignonne du XVe siècle qui sont exposées à travers une nouvelle et envoutante scénographie rendant parfaitement l’émotion et la beauté de chacune des statuettes… »

    J.Perrin, Histoire pour tous — Larmes d’albâtre, les pleurants du tombeau de Jean sans Peur — 2013
  • « Des murs gris clair, un accrochage aéré et des fenêtres ouvertes au rez-de-chaussée du Grand Palais laissant le soleil d’automne caresser ces tableaux qui vouent un véritable culte à la lumière, la scénographie dépouillée de l’agence bGc studio rend superbement hommage à Edward Hopper… »

    Sabine Gignoux, La Croix — Hopper, l’éclaireur solitaire — 2012
  • « … Aujourd’hui, dans une scénographie rendant hommage à l’architecture et à l’atmosphère des temples japonais, statues et ofuda sont mis en regard, et ce dialogue offre un éclairage inédit sur l’iconographie bouddhique au Japon… »

    L’Officiel, Galeries et musées — Ofuda, la collection Bernard Frank — 2011
  • ARCH — Zlatom a ohnom — 2010
  • L'Œil — Retables sculptés, le divin creuset slovaque — 2010
  • « … L’exposition bénéficie d’une scénographie sobre, épurée, mais particulièrement magistrale réalisée par les architectes Iva Berthon Gajsak et Giovanna Comana. Sous les éclairages superbement pensés par Sara Castagné, elles ont superbement structuré le frigidarium, récemment rénové des thermes de Cluny, pour permettre une vision quasi panoramique de l’exposition, qui s’articule autour de la pièce maîtresse qui est le crucifix de Kezmarok, tout en sublimant les pièces souvent monumentales qui constituent de véritables trésors patrimoniaux pour la Slovaquie… »

    Froggy’s Delight — D’or et de feu – L’art en Slovaquie à la fin du Moyen Age — 2010